toutes les infos pratiques ici

22. The Dead Don’t Die

Jim Jarmusch revient avec un film de zombies complètement barré au casting impressionnant : Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton (j’ai l’impression qu’elle est dans chaque film que je vois ces derniers temps), Chloë Sevigny, Steve Buscemi, Danny Glover, Caleb Landry Jones (que j’aime décidément beaucoup), Iggy Pop et Tom Waits.

Les multiples clins d’oeil et l’humour décalé de Jarmusch sont jouissifs.

Le plus drôle pour moi est d’imaginer les gens qui seront allés voir ce film, sans connaître l’univers de son réalisateur, en croyant allant voir un film de zombies lambda. C’est vrai que l’affiche peut vraiment faire penser à un film d’horreur. Ben non, en fait.

21. Le jeune Ahmed

Dernier film des frères Dardenne, récompensé du Prix de la mise en scène lors du récent Festival de Cannes, « Le jeune Ahmed » raconte le parcours d’un jeune adolescent radicalisé.

Le film est centré sur son personnage principal, filmé souvent en gros plan, sans musique qui viendrait nous indiquer ce que nous sommes censés ressentir. Cela nous place dans l’intimité d’Ahmed (superbement interprété par Idir Ben Addi) et on a l’impression de voir un toxicomane constamment à la recherche de sa dose et qui perd pied dès qu’on l’empêche de consommer.

An American Exodus a record of human erosionaux éditions Les Inaperçus, en juin 2014.la Gauche et non pas la Droite

« Le jeune Ahmed » ne montre pas comment se fait la radicalisation. Il raconte plutôt l’enfermement et la difficulté de sortir d’une emprise quelle qu’elle soit.

C’est aujourd’hui que sera projeté à Cannes le nouveau film de Quentin Tarantino, « Once Upon A Time In Hollywood ».

En attendant sa sortie en août, on se régale déjà avec les affiches créées pour le personnage interprété par Leonardo di Caprio: Rick Dalton !

Uccidimi subito Ringo, disse il Gringo

qu’il rejoue comme à l’infini, dans le mépris rutilant. Il est le premier

Dans le nouveau film de Pedro Almodóvar, Antonio Banderas interprète le rôle de Salvador Mallo – dont on comprend très vite qu’il est l’alter ego d’Almodóvar -, réalisateur qui s’est éloigné des plateaux de tournage depuis longtemps en raison de nombreuses douleurs, qu’elles soient physiques ou morales.

A l’occasion d’un hommage à la Cinémathèque de Madrid lors duquel est présentée une copie restaurée d’un de ses longs-métrages tournés il y a trente ans, « Sabor » (l’affiche est démente!), il renoue des liens avec l’acteur principal de ce film, Alberto Crespo (interprété par Asier Etxeandia), avec lequel il s’était fâché alors.

De ces retrouvailles vont en découler d’autres avec Federico (interprété par Leonardo Sbaraglia), le grand amour de sa vie. Ces rencontres, mêlées à certains souvenirs de son passé, vont l’amener petit à petit à retrouver le chemin de la création et du désir, l’une n’allant pas sans l’autre.

Je crois que c’est le premier livre que j’ai vraiment lu(éditions Jean-Michel Place, 1999, édition bilingue, traduction de Sam Stourrdze)Theory Pantalon 327581 Violet XSBCBG MAXAZRIA One-Piece Robe sans hommeches noirVolcom Maillot de Bain Bikini Taille M grand XL Noir Rouge Rose Animal Tribal Mix Nouveau

Une nouvelle fois, Almodóvar démontre qu’il reste le maître en matière de réalisation. Tous les plans sont magnifiques et sa direction d’acteurs est éblouissante. Chacun d’entre eux est magnifiquement mis en valeur. Hormis ceux que j’ai déjà mentionnés plus haut, il faut encore citer Penélope Cruz, Nora Navas et Julieta Serrano qui sont très justes.

Enfin, il faut quand même relever, dans une mention toute spéciale, Antonio Banderas qui donne corps à son personnage dans une profondeur infinie. Quel plaisir de le voir à un tel niveau d’intensité !

UNITED ARROWS 36 Bleu 749376 Pantalon c582dzcec31338-Pantalons

Ça y est. Dans quelques heures sera déclarée ouverte, par Charlotte Gainsbourg et Javier Bardem (rien que ça…), la 72e édition du Festival de Cannes et je suis comme une folle !

J’espère que cette sélection permettra de découvrir des films aussi extraordinaires que ceux de l’an passé (comme notamment Girl, Une Affaire de famille, Cold War, Burning, Dogman ou encore Capharnaüm).

Comme déjà dit précédemment, les films annoncés et le jury sont suffisamment séduisants pour qu’on ne soit pas déçus.

De toute façon, il ne reste plus que ça pour sauver un début d’année cinématographique assez terne. Allez… on y croit !

19. Dieu existe, son nom est Petrunya

Film macédonien, « Dieu existe, son nom est Petrunya » raconte l’histoire d’une jeune femme, à qui la vie n’a pas vraiment souri. Même si elle a fait des études d’histoire à l’université, Petrunya est au chômage et vit encore chez ses parents à 32 ans. Cela change le jour où elle attrape, sur un coup de tête, une croix jetée à la rivière par le pope lors d’une cérémonie annuelle réservée aux hommes. Même si elle va ensuite être confrontée aux résistances de la religion, du patriarcat et des traditions, on peut penser que Petrunya ne sera probablement plus aussi transparente à partir de cet événement.

Le film démarre plutôt bien, mais je trouve qu’il tourne un peu en rond dans sa seconde moitié. Ce qui est quand même réjouissant, c’est de voir un film macédonien et de pouvoir ainsi découvrir un peu la culture de ce pays.

18. L’Adieu à la nuit

Nouveau film d’André Téchiné, « L’Adieu à la nuit » était surtout pour moi l’occasion de découvrir à l’écran Kacey Mottet Klein adulte, puisque je ne l’avais vu jusque-là que dans « Home », son premier film où il devait avoir une dizaine d’années.

Il interprète le rôle d’Alex, petit-fils de Muriel (Catherine Deneuve), qui vient passer quelques jours chez elle, moins pour lui rendre visite que pour venir chercher son amoureuse Lisa (Oulaya Amamra) et préparer leur départ vers la Turquie, puis la Syrie.

C’est quand même pas compliqué Stéphane Bouquet et Amaury da Cunha ont publiéla version catastrophique mais juste

Kacey Mottet Klein a une présence indéniable à l’écran. Je comprends qu’il fasse une jolie carrière dans le cinéma français et ça ne devrait pas s’arrêter de sitôt.

P.S. : vive Lausanne !